Copacabana-Isla Del Sol

28 au 31 janvier

Notre épisode péruvien de termine par une dernière nuit de bus entre Cusco et Copacabana où nous posons nos bagages en Bolivie 5 km après la frontière. Une première pour nous d’ailleurs en matière de contrôle : nous le ferons à pieds, une fois que le bus nous ait déposé côté péruvien pour le passage de douane, il reste une centaine de mètres à parcourir dans la zone « duty free » avant d’entrer en Bolivie. Bon, à part des cacahuètes délicieuses, on n’a pas fait de folie… Pas de sac de luxe ni d’électronique abordable ici. Des patates et du maïs, ça oui ! Pour le change c’est facile… Il faut compter le double en  Bolivianos vs Soles péruviens, bien que la vie soit bien meilleure marché en Bolivie. Pas forcément vrai en ce qui concerne notre hébergement ici mais tant pis ! Sous les conseils de nos amis Datus, nous passons quelques nuits à l’hôtel Las Olas : un endroit de dingues, construit par un allemand, avec des maisons de hobbits donnant sur le lac Titi Caca, des lamas en plus dans le jardin pour la tonte de la pelouse.

Hôtel Las Olas : calle Final Michel Pérez, Copacabana – Suite Torre del Mar – 66 euros/nuit
http://www.hostallasolas.com/

On a adoré… Une aubaine pour nous reposer dans des lits ronds, travailler l’école dans une tourelle avec une vue imprenable, profiter du coucher de soleil dans le jacuzzi extérieur ou prendre l’apéro au coin du feu. Top ! Deux jours complets de farniente. D’autant plus que Copacabana, avec ce nom qui rêver, ne donne pas beaucoup à voir…. Cette petite station balnéaire ou les « hippies européens » (comme ils  s’appellent encore ici) trustent les trottoirs pour vous vendre des pacotilles ou des sandwichs (on se demande pourquoi d’ailleurs… peut-être parce que le pays est deuxième producteur de drogue du continent après le Pérou ?) est surtout intéressante pour sa situation sur les bords du lac, le plus haut du monde.

Ici la notion de station balnéaire ne porte pas les mêmes standings que les nôtres en termes d’écologie mais l’ambiance dominicale qui y règne avec les familles qui viennent y faire du pédalo est bien sympathique. Surtout que le temps est au beau depuis que nous avons passé la frontière. Du soleil toute la journée, juste une petite laine en soirée car nous sommes à plus de 3800 mètres quand même ! La ville de Copacabana est connue pour son syncrétisme dont nous avons été témoins au cours des cérémonies de baptêmes de voitures pratiquées devant la cathédrale par le curé ! Les voitures décorées de fleurs attendent à la file indienne, qu’il veuille bien les bénir avant d’être arrosées copieusement de mousseux local. Après cela, plus besoin d’assurance, la voiture  et son équipage sont protégés ! Pratique 

A une heure de bateau de la station, Isla del Sol nous accueille pendant deux jours dans une ambiance insulaire que les normands connaissent bien à Chausey…. Une quiétude, une lumière incroyables…. Là, vaches, cochons et moutons et lamas se côtoient… L’habitat est assez spartiate mais nous y trouvons une petite chambre toute simple, d’abord côté nord pour une nuit avec une vue panoramique sur le port, puis le lendemain côté sud, dans un petit hostal avec les cochons pour voisins ! Entre les deux, 4h30 de marche dans un paysage aride époustouflant, sous un soleil de plomb mais rafraichis par une petite brise idéale pour la rando et les odeurs d’eucalyptus. Au coucher du soleil,  la vue sur la cordillère royale est incroyable avec le mont Illampu qui culmine à 6300 mètres.

Fantin aura trouvé des compagnons de foot pour une partie à plus 4000 mètres, le souffle court mais bien en jambes quand même, pendant que nous goûtons la bière Pacena à l’heure de l’apéro ! La truite à la plancha du lac contentera nos papilles bien que les kids aient encore la nostalgie de la cuisine française… à tel point que nos jeux consistent en des devinettes de plats bien de chez nous. Cela nous aura bien occupés durant toute la traversée en bateau !

Share this on

Google + Pinterest

2 Comments

Zugolo 2 années ago

Hooooo ça a l’air VRAIMENT dur d’etre un routard !!! La vue, la piscine, le king size …!! Et les enfants .., ils supportent ?

Reply
Isabelle et Bruno 2 années ago

Superbe épopée que vous nous faites vivre…Bruno vient de me dire : « il est chouette leur documentaire » ! Et oui, il manque juste le son et les odeurs….quoique…! Les personnages sont bien campés, les images sont magnifiques et c’est bien écrit! Merci encore! Y a presque du suspense…et oui, j’attends avec impatience les prochains épisodes! Ah j’oubliais, bravo au pilote du drone….très belles images et un pilotage en douceur! A bientôt pour de nouvelles aventures! Bises à tous les 4

Reply

Leave a Comment

<p>Your email address will not be published. Required fields are marked *</p>

Haut de page