Bilan du Pérou

1 mois que je suis parti

Ce n’est pas forcément la meilleure saison pour voyager au Pérou, mais on avait pas le choix, pour garder une moyenne convenable par pays dans notre tour du monde, nous avons dû faire un itinéraire en commençant par l’Amérique du sud, pour pouvoir finir en été en Mongolie. Et il fait quand même beau le matin, la pluie arrive généralement vers 15h.

On a traversé le Pérou pendant 3 semaines depuis Lima en suivant la côte ouest vers le sud, puis en remontant vers la cordillière des Andes jusqu’au Machu Picchu. Cela nous a laissé 3 semaines pour découvrir la culture du Pérou et de la civilisation Inca. Dans l’altiplano, une région géographique du pays, nous avons passé des cols à plus de 4900 mètres, même si on reste à une moyenne de 3500m d’altitude. Nous sommes itinérants et restons en moyenne 3 jours par ville, cela nous donne la possibilité de nous poser dans des villes ou des hôtels sympathiques lorsque nous en avons envie. Par exemple à Cusco nous sommes restés plus d’une semaine où nous avons loué un petit airbnb car il y avait beaucoup de choses à voir, comme les ruines de Sacsahuaman, Pisac, les églises du 16ème édifiées par les conquistadors, les temples et murs incas et évidemment le Machu  Picchu. A ce propos, nous avons pris un petit van et roulé pendant 6 heures à l’arrière du bus, encaissant les violents dos d’âne sur la piste et passé des cols avec des ravins de plusieurs centaines de mètres. Pour finalement longer la voie ferrée à pieds pendant 3 heures sous une pluie battante. Après cela nous nous sommes réfugiés dans le petit village d’Aguas Calientes coincé dans une vallée entre deux gigantesques montagnes au pied du Machu Picchu. Là, la véritable aventure commence car c’est le point de départ pour visiter le Machu Picchu classé parmi les 7 merveilles du monde. Il est absolument époustouflant. Ses murs incas sont composés uniquement de pierres de plusieurs centaines de kilos si bien taillées qu’elles s’assemblent et tiennent sans mortier. La légende dit qu’il est impossible de passer une aiguille entre ces pierres.

C’est un tour du monde génial mais je reste malheureusement scolarisé, cela signifie que je dois travailler régulièrement et dois même passer mes épreuves de brevet blanc en ce moment sous la surveillance de mes parents. Il ne faut pas croire que c’est facile, au contraire c’est même plus difficile de travailler à distance (problèmes de concentration, d’explications, d’incompréhension…). Je profite de ce voyage pour faire un break d’une routine en continu comme j’ai l’habitude à Paris et certaines choses me manquent comme la nourriture occidentale, mes ami(e)s, et les jeux vidéo. A la place j’en profite pour écrire, dessiner et découvrir de nouvelles cultures. Maintenant je suis arrivé en Bolivie où on a du très beau temps même si c’est la saison des pluies.

Je vous donnerai des nouvelles prochainement.

Share this on

Google + Pinterest

2 Comments

Raymonde Savary 2 années ago

Félicitations pour tes commentaires Némo, certains passages me rappellent des souvenirs,
notamment le Mâchu Pichu, c’est vraiment très impressionnant.
Tu es courageux car passer le brevet blanc en voyageant ne doit pas être évident, tu as du mérite.
Je pense très fort ā toi.
Gros bisous.
Mamy

Reply
GALLe Marc 2 années ago

Bonjour Némo,
Belle synthèse de ta visite du Pérou qui m’a permis de faire un retour de 10 ans en arrière. Je suis content que tu aies pu visiter le Machu Pichu ; c’est effectivement époustoufflant.
Je pense à vous tous les jours, mais à toi en particulier car tous les dimanches, j’utilise un ustensile que tu as laissé chez moi……… Petite devinette, de quoi s’agit-il ?
Je te fais des bisous dans l’attente de te lire à nouveau.
Papy.

Reply

Leave a Comment

<p>Your email address will not be published. Required fields are marked *</p>

Haut de page