Un Faré pour les Farré !

11 au 23 avril 2017

Ah… les vacances ! Ça peut prêter à sourire, mais la Polynésie est notre pause « vacances » au milieu de notre tour du monde. On nous avait prévenus, un tour du monde ç’est fatiguant, et il est indispensable de faire une pause de temps en temps. Ça tombe bien ! Après plus de 100 jours d’itinérance, on aurait pu trouver pire comme lieu de villégiature. En 2 semaines, nous nous limiterons donc à Fakarava, un atoll dans les Tuamotu et Moorea, une île haute, dans les îles de la Société. Ce qui nous donnera un rapide aperçu des deux types d’îles différents en Polynésie française, avec un passage obligé par Papeete sur Tahiti à l’aéroport international où nous sommes accueillis, même à 1heure du matin, au son des ukulélés à notre arrivée depuis l’île de Pâques ! Quasiment tout avait été organisé depuis la France, pas de logement à chercher donc c’est la pause logistique pour nous tous,

Pour la première escale, le programme est simple : Fakarava est un atoll labellisé Biosphère (il n’y a que 10 zones de ce type en tout en France (métropole et outre-mer) réputé pour la plongée et son mur de requins, donc nous y allons pour faire des bulles ! Nous sommes désormais 4 plongeurs puisque Fantin a eu la chance de faire son premier baptême ici, alors que Némo fait désormais partie de notre palanquée puisqu’il est Open Water. Nous avons été bien servis : entre la passe nord et la passe sud, nous avons eu droit à notre quota de requins. Des gris, des pointes noires, des pointes blanches principalement… Mais aussi beaucoup de tropicaux, des napoléons, des raies léopard, des perroquets, poissons flûtes, balistes, etc…Et nous sommes là pour buller aussi…

Nous posons les sacs 5 jours dans une petite pension avec bungalow sur la plage. Rien à préparer ici (sauf à trouver la bière tahitienne Hinano pour l’apéro du soir !) : nous sommes en demi-pension avec des dîners délicieux. On se régale de poissons crus en entrées et des poissons pêchés dans le lagon et délicatement préparés par les cuisiniers selon les recettes locales. Bref, ces 5 jours nous auront permis de faire une remise en équilibre de notre régime alimentaire et on a bien apprécié !  Les couleurs du lagon varient d’un vert émeraude à un bleu azur selon la météo et nous avons la chance d’en profiter seuls pendant 3 jours (il n’y a que 5 bungalows il faut dire), les autres clients sont arrivés de Tahiti après nous pour leur long weekend de Pâques). A 1h30 de bateau de notre bungalow, sur la passe sud, on découvre les sables roses de l’atoll. Les deux jours restants auront été pluvieux, donc repos, lecture, mise à jour du blog et finalement….école pour ne pas perdre notre temps non plus ! Mais les conditions de travail sur la terrasse, face au lagon n’étaient pas forcément propices à la concentration. D’autant que les moustiques sont le point noir de cette destination. Nous étions venus armés de plusieurs bouteilles d’insect écran, il ne nous en reste pas une seule en partant ! En revanche on embarque avec nous des dizaines de piqures en souvenir, pas cool.

Notre deuxième escale à Moorea nous donne un autre aperçu de la Polynésie. L’île, plus grande, est volcanique et verte. On y accède en bateau en mois de 45 minutes depuis Papeete. Notre Faré, au milieu de la végétation est à proximité de la grande plage publique de Temae dont le lagon est d’un bleu incroyable. Le sable n’est pas aussi doux qu’on pourrait se l’imaginer ici car c’est du sable de corail. Et d’une manière générale il n’y a pas de grandes plages carte postale comme on pourrait le croire. Mais les bains matinaux ou au coucher du soleil (entre les deux il fait trop chaud !) dans une eau à 30°c sont délicieux, avec pas mal de courant pour nous emmener vers le jardin de corail. Nous irons aussi à la plage des Tipaniers à 40 minutes de voiture le long de la très jolie route qui longe la côte. Là-bas, en y allant tôt le matin, on peut louer des kayaks et nager en snorkling avec les raies armées et les requins à 15 minutes de rame. Passé une certaine heure, c’est un peu l’autoroute des bateaux et des jet ski qui déversent leurs touristes et malheureusement pratiquent le feeding pour attirer les poissons.

Nous nous sommes bien reposés ici en Polynésie. Les habitants sont d’une grande gentillesse et une certaine langueur qui fait du bien. Seules les élections présidentielles françaises nous rappellent que nous sommes en France… mais nous sommes très loin de la France que nous connaissons ! Et on resterait bien ici !

Pension Vaima Village : bungalow familial plage, demi-pension : 31000 Francs/4 pax – www.fakaravavaiama.com

Plongées passe nord : Dive Spirit – 7500 francs/plongée

Plongées passe sud : 7500 francs/plongées + transfert

Ferry Papeete/Moorea : avec voiture Tereavau – 13824 francs

Location de voiture : Eco Car (à Papeete) : 33000 francs/6 jours

Fare Kerebel : gîte familial – 100€/nuit – Abritel

Share this on

Google + Pinterest

2 Comments

savary raymonde 1 année ago

toujours des belles photos, ça continue de nous faire rêver
gros chat est mignon avec son collier de
fleurs!!! il aura des choses à raconter

Reply
VirginieGM 11 mois ago

Hou là là les souvenirs…c’est quand je revois tout cela que j’ai bien envie de planter la Fourche!!!

Reply

Leave a Comment

<p>Your email address will not be published. Required fields are marked *</p>

Haut de page