Iguazu

25 au 28 février 2017

A 1500km de distance de Salta, Iguazu se situe à l’extrême nord-est de l’Argentine, nous avons donc décidé d’y aller en avion afin de nous éviter 24 heures de bus et voir les fameuses chutes classées au patrimoine mondial de l’Unesco. A l’arrivée, le climat radicalement différent et tropical nous accueille avec son lot de moustiques qui ne nous lâcherons pas pendant 4 jours…. Installation dans un petit hostel a priori peu hospitalier et rudimentaire quand nous le découvrons de nuit, au fond d’un jardin, mais finalement on s’y plaira bien avec un espace cuisine partagé et une petite piscine. Faut pas être trop regardant sur la déco et la propreté, mais on apprécie de pouvoir nous y faire à manger et faire travailler les enfants au milieu des palmiers avec quelques ploufs pour la récré !

Hotel Garden Stone,  Puerto Iguazu : Av. Cordoba 441 / 54 3757 420425 / 54 pesos/chambre quadruple SDB (PDJ inclus) Gardenstone Hostel

La région est très touristique, cela nous change du Nord-Ouest et les prix sont en conséquence… Faut dire que le site est exceptionnel avec son ensemble de 275 cascades qui déversent six millions de litres d’eau par seconde et dont certaines atteignent 90 mètres de haut. Nous abordons le site d’abord de l’autre côté de la frontière, au Brésil, car le site a aussi la particularité d’être à proximité à la fois de la région de Misiones en Argentine, du Brésil mais aussi du Paraguay ! Le fleuve Iguaçu est un affluent du fleuve Paranà qui matérialise la triple frontière Paraguay, Brésil et Argentine. La chance nous sourit ce jour-là… A l’arrivée du bus qui nous dépose devant l’entrée du parc, plus de 3000 personnes attendent…. De quoi décourager certains… Des files plus longues qu’à Disney !!! On suit les panneaux qui indiquent d’utiliser les machines automatiques pour acheter nos billets afin d’aller plus vite, mais une fois les billets en main, il faut reprendre la file ! Fidèles à notre image de français râleurs, nous négocierons avec le personnel et réussirons à passer devant tout le monde pour entrer finalement en moins de 10 minutes dans le parc, tels des VIP ! C’est le côté le plus petit du parc avec 20% seulement du côté brésilien, mais il est quand même assez impressionnant et permet d’avoir une vue globale des chutes le long d’un parcours aménagé. On est un peu loin de la nature et ça se bouscule dans les allées, tout autant avec les hordes de visiteurs qu’avec les coatis, petits mammifères proches des ratons-laveurs que nous croisons un peu partout. A la fin du parcours, le clou de la visite, la Gorge du Diable que nous approchons au plus près sur une passerelle qui nous emmène dans ses « entrailles » avec une bonne douche au passage.

Le côté argentin que nous visitons le lendemain est beaucoup plus vaste et plus proche de la nature, même si là encore, on est véritablement dans un parc aménagé avec sentiers dans la jungle, passerelles et même petit train pour rejoindre un autre point de vue de la Gorge du Diable. Le circuit inférieur permet d’avoir une vue rapprochée des chutes mais nous ne cèderons pas à la tentation de les tutoyer de très près en bateau car hors budget ! Et puis nous serons suffisamment arrosés avec un orage qui nous surprendra en fin de journée et nous bloquera à la station du petit train avec une bonne centaine de touristes qui auront la même envie précipitée de rentrer comme nous….

Le dernier jour à Iguazu sera studieux pour les enfants avec épreuve de trois heures de français du brevet blanc pour Némo et révisions des temps des 3 groupes pour Fantin. On commence à trouver notre rythme et prenons plaisir à prendre notre temps pour les grands. Un luxe du voyage….

Parc côté brésilien : Bus 320 pesos/4 pac (A/R) + entrées 60€/4 pax

Parc côté argentin : Bus 520 pesos/4pax (A/R) + entrées 1070 pesos/4pax
Iguazu Argentina

Share this on

Google + Pinterest

1 Comments

L e concombre masqué 12 mois ago

La BIG va bien. Bob aussi… la mouche est jalouse de bob…on a mangé du boudin fumé avec un bon vin rouge et on vous embrasse fort … bises de mortagne

Reply

Leave a Comment

<p>Your email address will not be published. Required fields are marked *</p>

Haut de page