Machu Picchu

24 et 25 janvier 2017

Nous avons hésité avant de partir pour le Machu Picchu. D’abord parce que les prix d’accès sont assez prohibitifs (la mainmise de Perurail et Incarail est juste scandaleuse) et parce qu’on craignait de payer le prix fort au risque de le voir sous la pluie.  En étudiant la météo on a finalement décidé d’y aller en profitant d’une embellie prévisionnelle le mercredi et en choisissant la voie la plus économique mais pas la plus rapide. Nous avons embarqué Cyril avec nous qui arrivait tout juste dans le pays. Rendez-vous donc le matin Place des Armes à Cusco pour 6 heures de minibus jusqu’ à Hidroelectrica (40 soles/pax). Heureusement que nous avions les kids avec nous sans quoi nous aurions considérablement fait augmenter la moyenne d’âge de l’équipage ! Peu alertes nous montons les derniers et nous casons au fond du bus, les dernières places libres, sur les essieux, ce qui nous garantit quelques sauts violents au passage des  dos d’ânes très nombreux sur la route et sur la piste ! Le manque de visibilité sur le panorama extérieur de nos places à l’arrière en revanche nous épargne un peu la vue plongeante sur les ravins de plusieurs certaines de mètres alors que l’étroitesse de la piste laisse à peine la place au véhicule… Bonnes frayeurs pour la famille Farré ! Heureusement nous n’avons pas eu de pluie car les quelques glissements de terrain constatés au passage de certains cols ne nous mettent pas en confiance. Nous arrivons comme prévu à 14h à Hidroelectrica, et là, c’est parti pour 3 heures de marche jusqu’à Aguas Calientes en longeant la voie ferrée! La première moitié de la marche est plutôt agréable, le temps est au beau et nous sommes à l’abri du soleil. Puis comme tous les jours depuis que nous sommes arrivés, la pluie arrive vers les 15h ! Une averse qui nous trempe jusqu’aux os et qui ne s’arrête pas jusqu’à notre arrivée. On manque de se faire écraser  alors que nous passons sous le premier tunnel dans le noir et que, pas de chance, le seul train que nous croisons arrive à ce moment-là! On détale à toute vitesse nous mettre à l’abri sur le talus entre les rails et le rio qui coule à flot en contre-bas à la sortie du tunnel !  Après 3 heures de marche, Aguas Calientes apparaît enfin et nous trouvons refuge dans notre hôtel où la douche chaude est bien appréciée. Nos sacs et leurs contenus sont trempés. On tente tant bien que mal de tout faire sécher… Avec la pluie torrentielle qui continue on décide alors de faire sauter la banque et d’acheter les billets de train pour le retour le lendemain ! La ville d’Aguas Calientes est très étrange mais assez captivante, surtout sous ce déluge: construite autour de sa voie ferrée et coincée entre le rio et la montagne, c’est une anarchie en terme d’urbanisme. Comme il est impossible de sortir chercher de quoi manger tellement la pluie est diluvienne,  nous décidons de diner au plus proche de notre hôtel dans un restaurant où nous nous sommes régalés, ce qui nous a bien requinqués avant notre courte nuit de sommeil.

Hotel El Tambo : Machupicchu, Jr. Huanacaure S/N, Aguas Calientes, 219 soles la chamber quadruple avec eau chaude et PDJ Hotel El Tambo

Restaurant Thetreehouse : Restaurant Thetreehouse

Réveil 4h45 le lendemain matin afin de prendre les premiers bus pour le Machu Picchu. On enfile nos collants afin de pouvoir remettre par-dessus nos pantalons toujours humides et nos chaussures qui n’auront pas eu le temps de sécher… Pas très agréable… On fait un peu la grimace quand les gouttes reviennent alors que nous attendons le bus… Et finalement arrivés là-haut, la pluie s’arrête pour laisser place à un brouillard qui nous plonge dans une atmosphère fantomatique : le site est juste incroyablement beau, on ne regrette pas une seconde d’y être venus malgré les conditions et le prix à payer ! Et par chance le soleil arrive dans la matinée pour nous permette de découvrir ce joyau encore sous une autre lumière.

Nous redescendons à pied au village en fin de matinée, alors que les cars de touristes affluent sur le site, 2 heures de marche avant de prendre notre train à 92$ la place en 1ere classe (pas le choix!). Routards que nous sommes, nous passons d’abord au marché acheter notre lomo saltado à emporter pour 8 soles par personne afin de le manger dans le train. Nous ne savions pas que le prix comprenait un petit en-cas sur table nappée et un défilé de mode du personnel de bord trop drôle pour nous vendre des pulls en alpaga. Sans complexe, on a profité des couverts et déballé nos lunch box ..  La marche nous avait ouvert l’appétit et le petit déj était loin !

On était bien contents quand même de ne pas devoir marcher en sens inverse le long des rails et on a bien apprécié cette petite heure et demi de confort qui avait attaqué notre budget. Tant et si bien qu’arrivés au terminus a Ollantaytambo, nous sommes rentrés dans le premier hôtel 3* croisé en sortie de gare, histoire de voir… On ne sait jamais…  Hors saison les prix pouvaient être abordables… En effet, on nous propose 30$ la chambre triple… Une aubaine ! Des couettes immaculées, des matelas super confort, un parquet qui sent la cire, une salle de bain nickel,  un immense jardin tiré au cordeau… Pour ce prix-là on était prêts à se serrer à 4 dans 3 lits pour une nuit. Sauf que notre espagnol nous avait fait défaut et au moment de faire le check in, après 2heures de sieste dans la chambre, on comprend que c’est 130$ et non 30$ la nuit ! Gros malentendu… On doit négocier notre départ et payer 20$ de dédommagement pour le ménage car impossible de payer ce prix-là, surtout après le billet de train, nous devons remballer et partir en quête d’un autre hébergement… 20$ la sieste c’est quand même cher payé la sieste au Pérou !


Budget Machu Picchu :

Bus aller simple Cusco-Hidroelectrica : 160 soles/4 pax

Billet entrée Machu Picchu : 470 soles/4 pax

Bus aller simple Aguas Calientes-Machu Picchu : 145 soles/4 pax

Train retour Aguas Calientes-Ollantaytambo : 315$

 

Share this on

Google + Pinterest

1 Comments

savary raymonde 1 année ago

gros chat aura beaucoup de choses à raconter!!!
il a un beau bonnet péruvien
gros bisous

Reply

Leave a Comment

<p>Your email address will not be published. Required fields are marked *</p>

Haut de page